Agriculture

Un renouveau possible !

Mons était un espace à vocation agricole , pastoral et oléicole. Pendant de longues décennies, les "terres arides", les petites berges, encadrées par des murs de pierre ont été laissées en friche. Non rentable !

Mais aujourd'hui, avec le changement climatique, la transition énergétique, l'absolue nécessité de protéger notre environnement et de développer une agriculture de proximité plus respectueuse de la Terre, nos espaces reprennent de la valeur.

20525739_10155418337845450_4966756126400

Savez-vous qu'avec seulement 150 hectares de terres cultivées en maraîchage, nous pourrions fournir en légumes tout le canton de Fayence, soit 28 000 habitants ! A peine plus de 20 ha par commune. 

Pourquoi des tomates, des courgettes et jusqu'au herbes de Provence, parcourent-elles des milliers de kilomètres en camions, cultivées sous serres, avec des engrais chimiques, quand nous pourrions avoir des produits naturels, cultivés dans nos espaces ?

Est-ce impossible ?

La réponse est évidemment non

Certes, remettre en culture, amender les terrains, trouver un modèle économique qui permet à de jeunes productrices et producteurs de vivre plus que décemment n'est pas facile. Les activités doivent être complémentaires. Le seul maraîchage ne peut faire vivre une famille.

A l'inverse, une production locale, naturelle (biologique pour les labels !) ne doit pas être le prétexte à une nouvelle explosion des tarifs, privant les familles modestes et leurs enfants d'un accès à des produits sains.

Le temps des discours me semble révolu.

C'est celui du concret et de l'action qui est venu.

Vous avez des espaces que l'on peut remettre en culture ? Vous connaissez quelqu'un qui souhaite cultiver et s'investir à temps partiel ? Cherchons des solutions. Chaque processus est unique et il doit refléter un modèle économique et social viable. Ce n'est pas une aventure bénévole, mais une nouvelle réalité économique d'un développement durable et équilibré qui se dessine.

Au Mas des Campestelles, nous travaillons à une remise en culture plus large de nos champs pour développer une agriculture locale.

N'hésitez pas à nous contacter !

Partageons nos idées et initiatives.